Les Amis de Guirobe

Les Amis de Guirobe

B- Voyage 2008

Voyage 2008

 

Mars 2007, de retour en France nous décidons de ne pas attendre la rentrée scolaire 2008, nous plannifions un voyage dés janvier 2008 pour 3 mois sans organisateur pour être libre de notre destination et surtout pour avoir du temps à passer à Guirobé.

 

9 janvier 2008, nous partons à 2 véhicules 4x4 et un couple d'amis pour un périple :Maroc, Mauritanie, Sénégal, Mali, Burkina Faso.

Les 2 véhicules sont chargés de fournitures scolaires généreusement données par des amis de France : ardoises, craies, crayons, stylos, gommes,cahiers, dictionnaires,etc...

 

Le 23 janvier 2008, nous sommes à Tambacounda ou nous achetons d'autres fournitures scolaires pour compléter notre chargement .Dans l'après midi nous sommes à Guirobé.

Immédiatement, nous constatons la construction des 2 classes, nous sommes agréablement surpris et heureux de voir que la population du village et les instituteurs n'ont pas chômé. La construction de ses 2 classes avec du mobilier, pupitres certe un peu vieux mais généreusement prêté par un village voisin beucoup plus grand qui a reçu du mobilier neuf de l'Etat.

Le directeur Yaya Conte à été muté dans un autre village pour la rentrée scolaire d'octobre 2007. Nous faisons connaissance avec son remplaçant Souaibou Mané. Augustin est quand à lui toujours fidèle à son poste .

 

Nous installons notre bivouac au pied d'un baobab près de l'école, et les instituteurs nous amènent parmi les cases du village visiter chaque famille et saluer les habitants, la tournée se termine par la famille du chef du village.

 

Nous avons tous ressenti au travers l'accueil chaleureux une grande satisfaction de l'ensemble de la population et une grande fierté à nous présenter leur construction de ces 2 classes .

Le lendemain matin, nous assistons à la rentrée des classes dans un ordre et une discipline impeccable;

                                                                                    Le chef du village et d'autres parents se joignent à nous pour recevoir toutes les fournitures et le matériel que nous avons amené. Le regard émmerveillé des enfants en dit long sur leur satisfaction, les yeux brillent et nous avons déja reçu notre récompense.

 

Un inventaire des besoins pour l'école est établi par les instituteurs:

 

-1 ou 2 armoires pour garder les documents de l'école.

-pour le CM1:12 livres de lecture et 12 livres de calcul.

-Pour le CE 2:13 livres de lecture et 13 livres de calcul.

- 15 livres de lecture pour le CI

-Des équipements sportifs pour les cours d'éducation physique et sportive.

-1 globe terrestre.

 

Toutes ces fournitures et matériels ne sont pas disponibles, les 65 livres de lecture et de calcul sont commandés à la librairie de Kidira qui fait également pharmacie! Nous réalisons un croquis de l'armoire que nous remettons au menuisier de Kidira après chiffrage pour la fabrication .

Toutes ces fournitures devront être livrées lors de notre prochain passage au village en mars aprés notre périple au Mali et au Burkina Faso.

 

Cette journée passée à Kidira sous un soleil de plomb et une très grande châleur à été éprouvante pour nos organismes de "toubab"(le blanc) La gestion du temps n'a rien à voir avec nos habitutes Françaises, tout se fait lentement mais sûrement et combien de fois avons nous entendu ; vous êtes toujours pressé..mais ici, "si t'es pressé, t'es déja mort !"

De retour au bivouac, la douche nous attend, les jeunes filles du village se sont organisées pour remplir au point d'eau du village 4 bassines d'eau fraiche qu'elles ont amené en équilibre sur leurs têtes.

A la nuit tombée,comme en 2007, les enfants dans leur plus beaux costumes traditionnels nous donnent un spectacle de chants et de danses.

Le moment venu, nous devons continuer notre périple et nous pensons déja à notre prochain passage au village.

Fin février ,nos amis nous quittent au Burkina Faso et nous commençons seuls notre retour à Guirobé et la remontée vers la France.

 

9 mars 2008, de retour à Guirobé avec un accueil toujours aussi chaleureux, nous retrouvons les villageois et les instituteurs avec un grand plaisir.

A notre grande surprise, l'armoire n'est pas livrée et il manque une douzaine de livres scolaires. Nous rendons visite au menuisier, l'armoire est bien avancée, nous apportons quelques modifications et le menuisier s'engage à la livrer sous 15 jours! Les livres viennent de Dakar, ils sont en chemin et devraient être livré d'ici quelques jours!

Compte tenu de l'évolution favorable de l'implication des instituteurs et des habitants, nous organisons une réunion pour faire part de nos souhaits sur la suite du fonctionnement de nos actions.

 

Nous créons une association de parents d'élèves de Guirobé :A P E de Guirobé,

Le bureau est exclusivement composé des habitants du village et des instituteurs.

Président:Yaya Guiro le chef du village

Secrétaire :Augustin Faye, instituteur

Trésorier: Mamadou Guiro,commerçant à Kidira

Superviseur:Souaibou Mane, directeur de l'école

Mentor:Coumbe Konte,femme du village chargée de régler les conflits entre les élèves et leurs parents en cas de mariage précoce ou forcé. 

. le siège social de l'association est à l'école.

Nous rédigerons les statuts à notre retour en France et l'association sera déclarée à la préfecture de Tambacounda.

 

Notre départ de Guirobé est annoncé et après une petite fête joyeuse, avec beaucoup d'émotion, nous quittons le village en pensant déja à notre prochain retour pour la rentrée scolaire 2008.

Juillet 2008, Augustin et Mané nous informe qu'ils ont présenté pour la première fois 7 élèves (4 filles et 3 garçons )à l'examen d'entrée au collège de Kidira.Ils sont tous reçus.

 

29 octobre 2008, 2 voitures 4x4 avec 2 couples d'amis se joignent à nous pour un voyage de 6 semaines direction Guirobé et une visite du Mali en passant par le pays Dogons.

 

Le 11 novembre 2008,nous arrivons à Guirobé avec nos 3 voitures chargées à bloc et toujours le même accueil enthousiaste.

Nous apprenons, que l'Etat va enfin construire un bâtiment digne de ce nom à proximité du bâtiment en banco construit en 2007 par le village. Cette grande pièce sera occupée par la classe du directeur avec les petites sections . Augustin et ses grands élèves resteront dans leur classe. la rentrée 2009 devrait se faire dans cette nouvelle classe.

De généreux donateurs nous permettent de remettre à l'APE :

-1 encyclopédie universelle complète, des livres de bibliothèque et des bandes dessinées.

-Des téléphonnes portables pour les instituteurs.

-Des équipements sportifs, maillots, shorts, chaussettes, ballons de foot-ball, généreusement donnés par la SAP du Palais sur Vienne.

-Des vêtements, tee-shirts,chaussures pour enfants.

-Des médicaments de première nécessité.

-Des jouets pour les petits.

D'autres donateurs nous ont remis des espèces qui nous permette d'acheter à Kidira:

-6 dictionnaires(format moyen) pour les collégiens.

-23 livres d'histoire et 23 livres de géographie.

-1 livre de science pour les instituteurs.

-Des paquets de feuilles et des cahiers.

Une deuxième armoire est commandée au menuisier.

Une réunion ,Assemblée générale de l'association est organisée chez le président .Les statuts que nous avions rédigé et envoyé de France , sont lus et adoptés à l'unanimité.

L'instituteur Augustin secrétaire de l'Association rédige un P V de cette réunion.

L'entrée au collège demande de gros sacrifices aux parents. Après enquête et estimation des besoins, nous mettons en place un "système de bourse" pour récompenser les enfants méritants et aider les familles.

Une somme d'argent est remise au trésorier de l'association pour aider équitablement les familles des frais supplémentaires engendrés par la scolarisation de leurs enfants au collège de Kidira afin qu'ils ne puissent pas "avoir une bonne raison" pour les garder au village , les faire travailler,ou marier les jeunes filles.

Ce principe de bourse est approuvé par le bureau de l'association et sera poursuivi tous les ans sous réserve:

-de résultats aux examens.

-d'un comportement exemplaire et une assiduité aux cours.

-d'un avis favorable de l'APE et des Maîtres d'école.

d'une collecte suffisante des dons et le trésor de l'APE..

 

Les 61 femmes du village ont constituées un GIE et leur représentante nous solicite pour la création d'un maraîchage permettant d'une part l'approvisionnement en légumes pour le village et d'autre part, pour le surplus, la vente sur le marché de Kidira, les bénéfices des recettes étant affectés à l'APE pour les besoins de l'école.

 

Les besoins estimés sous réserve de validation par le GIE sont:

-Un terrain de 1 hectare(100mx100m)

-Une clôture haute et solide, poteaux bêton et grillage.

-Un puits.

-Des outils de jardinnage et arrosoirs.

-Des semences.

-Les instituteurs ont besoin d'un chargeur solaire pour les téléphones portables, il n'y a pas d'électricité dans le village alors que le réseau passe bien du fait de la proximité de Kidira.

-Les instituteurs souhaitent aménager en habitation la classe qui sera innocupée et faire 2 appartements afin d'être plus indépendants pour leur intimité car ils logent actuellement ensemble dans une case avec les villageois.

Nous demandons aux instituteurs de préparer des devis chiffrés pour l'ensemble des travaux , maraîchage et aménagement de la classe en habitation que nous examinerons au retour après notre périple au Mali.

28 novembre 2008 de retour à Guirobé , nous récupérons les devis  et après un séjour au village toujours magnifique, nous quittons Guirobé et commençons notre retour vers la France. 

"Si vous laissez un commentaire, n'oubliez pas de mentionner votre adresse internet"

 



30/12/2011
0 Poster un commentaire