Les Amis de Guirobe

Les Amis de Guirobe

K- Voyage 2018

Clic pour écouter la musique Ismael lo

Bonjour le Amis de Guirobé.

 

 Le voyage de janvier 2017 était le dixième depuis le début de ce projet humanitaire un peu fou dans la région Oriental du Sénégal près de la frontière du Mali et commencé en janvier 2007.

Très souvent lors de nos passages dans les villages la population n’avait pour ambition que de venir en Europe et particulièrement en France pour espérer de meilleures conditions de vie.

Les adultes poussaient les enfants par tout moyen à s’expatrier. Un jour, une jeune maman a déposé sur les genoux de Nicole dans la voiture un bébé en disant : je vous le donne il sera plus heureux chez vous ! Bien évidement nous avons refusé en expliquant que ce bébé avait besoin de sa maman et qu’il ne serait pas heureux avec nous si loin de son pays. Nous avions l’impression de ne pas être entendu. Le déclic ! c’était décidé, la troisième partie de notre vie, la retraite, nous essaierons de comprendre cette envie des jeunes Africains à s’expatrier. Nous leur proposerons un autre projet de vie dans leur pays qui à temps besoin d’eux.

 

Les Sénégaulois ? C’est le nom donné aux Sénégalais travaillant en France. Quelques habitants de Guirobé actuellement en retraite ont travaillé une grande partie de leur vie en France. Ils sont arrivés à une époque ou l’Europe et particulièrement la France avait la possibilité de leur offrir un travail et un logement décent. Certains d’entre eux ont pu faire venir femmes et enfants attirés par l’argent et l’espérance d’une vie meilleure que dans leur pays et pour aider en retour les familles restées aux villages. Nous discutons souvent avec ses retraités qui ont bien compris que nous vivons une autre époque difficile pour l’immigration. Ils sont conscients que leurs enfants restés en France seraient très utiles à leur pays pour peu que leurs dirigeants politiques fassent un minimum d’effort pour leur donner accès à l’éducation et l’apprentissage. Il est temps de prendre cette situation du bon côté et de mettre des mots sur les vrais problèmes. Ils apprécient la manière, le suivi la constance de notre soutien à leurs enfants scolarisés. 

 

Beaucoup d’associations humanitaires veulent sauver les populations de la pauvreté sans grands résultats. Il est seulement besoin de les accompagner dans le choix de leur liberté de vivre sans rien leur imposer.

Les Africains ont besoin d’être écouté. Le président du Sénégal lors d’une conférence de presse au cours de la visite de la Chancelière d’Allemagne disait je cite :

 

Immigration : Et si on écoutait les Africains ?
Le Président du Sénégal : "La vocation de la jeunesse africaine n'est pas d'atteindre les rives de l'Europe. Nous devons combattre l'émigration clandestine, les réseaux de passeurs et trouver des solutions sur le continent
africain ‘’

 

Trouver des solutions sur le continent Africain… !

 

C’est tout naturellement Guirobé qui servira de terrain pour notre projet. Nous avons trouvé à Guirobé les 3 piliers nécessaires à la réussite de cette aventure :

 

1-Un chef de village apprécié et respecté par la population et qui a tout de suite compris que notre engagement ne sera pas éphémère et que l’éducation de tous les enfants sera bénéfique pour toutes les familles.

 

2- Un directeur d’école qui accepte l’aide que nous pouvons apporter aux enfants sans rien demander en retour.

 

3-Un instituteur complètement dévoué à son travail, respecté et aimé par tous les enfants.

 

Depuis bientôt 10 ans avec l'association, nous suivons un plan d'action bien défini qui nécessite de la rigueur, un suivi régulier et surtout une analyse de résultats en faisant activement participer la population afin que chaque habitant et le corps enseignant s’approprient les projets et leurs bonnes exécutions.

 

Après notre mission de 2017, nous avons pensé que c’était le moment de mesurer l’efficacité de nos actions en confiant au corps enseignant une année de scolarité complète sans notre venue.

 

Les moyens actuels de communication  malgré les difficultés de connexions en brousse nous permettront de suivre au loin les décisions et les engagements pris avant notre départ en 2017.

 

L’année scolaire2017 / 2018 a commencé fin septembre 2017 et s’est terminée mi-juillet 2018.

 

Les besoins financiers pour une année scolaire sont calculés par année civile au mois de janvier de l’année scolaire en cours, ce qui permet à la cantine d’assurer les repas dès la reprise de septembre.

Avec le trésorier instituteur Augustin, nous avons fait un point précis de la situation financière du compte bancaire Sénégalais.

Toutes les dépenses prévues après notre départ de février 2017 pour terminer l'année scolaire et assurer les repas de la cantine ont bien été faîtes et utilisées comme prévu.

 

L’énorme travail de Nicole auprès des parents a permis à 16 écoliers supplémentaire de rejoindre la classe de CP.

 

J’ai demandé aux instituteurs d’organiser une réunion chez le chef du village comme habituellement. N’étant pas présent, il est lu en préambule le courrier suivant que j’ai fait parvenir aux instituteurs :

 

 Le 19 janvier 2018

Association LES AMIS DE GUIROBE

Discours du Président Jacques a l'occasion de l'assemblée générale de l'APE de Guirobé.

 

Monsieur le chef du village Guiro, Mr le Président de l'APE Guiro, Mme la Présidente du GPF du maraîchage Awa Saré, Mr le Directeur de l'école de Guirobé MANE, Mr L'instituteur FAYE, Mr l'Iman du village Kalidou Aw, Tous les Parents dévoués pour l'école ils se reconnaitront, Mesdames Messieurs les habitants de Guirobé, les enfants et vous tous mes chers amis.

 

C'est avec beaucoup de tristesse et le cœur gros que nous avons décidé pour la première fois depuis 10 ans de ne pas venir à Guirobé en ce début d'année 2018. Les circonstances font que nous ne pouvons pas nous engager sur un long et difficile voyage et nous le regrettons. Ce n'est que partie remise et nous ferons tout pour revenir à Guirobé dès le début de l'année prochaine.

 

Nicole et moi, nous avons pris cette décision sereinement en sachant que le corps enseignant pourra assurer parfaitement les 2 principaux engagements financiers que nous nous sommes fixés à savoir, les bourses et les tableaux d'honneur des collégiens, lycéens et étudiants ainsi que la nourriture pour la cantine scolaire.

J'apprécie le travail des enseignants et la décision des parents pour l'augmentation significative du nombre d'écoliers qui est passé de 44 à 60.

La vitalité et la qualité de l'enseignement des enfants est le socle indispensable pour le développement harmonieux du village. Envoyer régulièrement vos enfants à l'école, au collège, au lycée et en faculté est la meilleure et la plus belle récompense que vous pouvez nous faire. Nous n'en demandons pas plus.

 

A la fin de l'année 2017 j'ai demandé les documents de suivi des finances décidées en début d'année 2017

J'ai reçu l'ensemble de ces documents qui sont précis, détaillés ainsi que les besoins financiers pour cette année 2018. Je remercie le corps enseignant et l'excellent travail du trésorier FAYE.

Ce travail m'a permis de déterminer l'argent nécessaire pour faire face à mes engagements, déduction faite des apports de 500 F par mois par élèves pour la cantine et les participations annuelles pour chaque parcelle cultivée au Maraîchage.

Cet argent sera disponible dans les meilleurs délais sur le compte bancaire de l'association à Kidira, je fais le nécessaire par virement international.

J'ai demandé à Mane et à Augustin l'organisation de cette réunion pour remettre les bourses et les tableaux d'honneur officiellement comme les années passées.

 

Bourses :

Le montant de la bourse est de 25 000 F et pour le tableau d'honneur 7 000 F.

Suivant la liste reçue, 15 bourses sont attribuées, soit 375 000 F et 4 tableaux d'honneur soit 28 000 F

Augustin appelle chaque élèves boursier et boursière et remet à chacun le montant de sa bourse, il fait de même pour les tableaux d'honneur.

 

Cantine :

Les quantités de nourriture ont été déterminées pour assurer l'alimentation de 60 élèves.

Riz, huile, viande, poisson, légumes, épices et produits de lavage pour un montant de 862 000 F

Je remercie les mamans qui assurent chaque jour d'école de cuisiner des repas de qualité.

 

Jardin de l'école.

Je sais par Augustin que le jardin est bien tenu et que les écoliers avec Augustin assurent le nettoyage et l'arrosage régulier des légumes.

 

Maraichage.

Je ne doute pas que comme les années passées les loyers seront rapidement et entièrement réglés à Augustin.

J'espère que les travaux d'entretien des équipements, clôtures, portail et puits sont régulièrement effectués pour la bonne longévité de ces installations.

 

Mes chers amis je vous remercie de m'avoir écouté, je sais que je peux compter sur vous comme vous pouvez compter sur moi.

 

Je vous transmets le bonjour de toutes les voyageuses et tous les voyageurs qui m'ont accompagné au long de ces 10 années et les membres de l'association Française.

Je vous salue et je vous dis à l'année prochaine, si Dieu le veut.

Diaram.

Jacques

 

- Procès-verbal de la réunion chez le chef du village le 17 février 2018.

Rédacteur Souaibou Mane le directeur de l’école de Guirobé.

 

 pvGUIROBE.jpg

 

 pvGUIROBE2.jpg

 

 

 

Nous avons volontairement attendus la fin de l’année scolaire 2017 / 2018 pour vous faire partager notre entière satisfaction pour la façon dont le village et le corps enseignant ont géré cette année.

Au mois de juin, avant les grandes vacances, les instituteurs ont eu l’agréable surprise de voir arriver du matériel pour l’électrification solaire de l’école. En effet le gouvernement Sénégalais a décidé (enfin) l’électrification des écoles. Une des salles des logements des instituteurs reçoit le matériel batteries, onduleurs etc. les panneaux solaires sont judicieusement placés sur le toit. Le câblage est prévu en aérien par des poteaux entre les différents bâtiments de la cour de l’école. Nous estimons que les risques de détérioration dus aux intempéries et particulièrement pendant la période d’hivernage et ses fortes pluies durant les grandes vacances scolaires sont trop importants.

Nous avons souvenir des premières classes construites en banco en 2007 qui n’ont pas résisté aux fortes pluies et se sont rapidement dégradées pendant l’absence des instituteurs.

Nous décidons d’approvisionner le matériel nécessaire pour faire un câblage souterrain, les élèves aideront à faire les tranchées nécessaires.

Le jardin de l’école sous la responsabilité de l’instituteur Augustin a cette année encore été très fructueux grâce aux travaux des écoliers. Les légumes récoltés ont servi aux cantinières, le surplus a été vendu au marché de Kidira pour assurer les besoins financiers de la fête de fin d’année scolaire par les instituteurs.

Quelques photos prisent par l’instituteur Augustin et des collégiens.

 

20160305_080225.jpg
20160305_081446.jpg
20160229_180734.jpg
20160305_081524.jpg

Réunion chez le chef du village , remise des bourses aux collégiens, lycéens et universitaires

 

SAM_1651.JPG

 

SAM_1657.JPG

 

SAM_1656.JPG

 

 SAM_1660.JPG

 

Avant la fin de l’année scolaire en juin 2018, les autorités politiques ont informé le village que l’électrification du village sera prochainement réalisée par la Société Nationale d’Electricité (Sénélec) ainsi qu’un forage avec château d’eau placé sur le côté de la cour de l’école pour alimenter le village d’une part et l’école d’autre part. L’installation hydraulique serait autonome en énergie grâce à des panneaux solaires. L’eau réservée exclusivement pour une utilisation domestique, boisson, lavage des aliments et la vaisselle, toilette corporelle devrait permettre de limiter les risques sanitaires qui sont malheureusement très présent par une mauvaise utilisation et entretiens des puits à ciel ouvert qui serviront pour l’arrosage des maraichages et l’abreuvage des animaux.

 

Cela bouge me direz-vous à Guirobé et pour les villages de brousse de cette région orientale du Sénégal. Certainement que les élections présidentielles qui auront lieu dans 6 mois ne sont pas étrangères à toutes ses bonnes nouvelles !

Plus que jamais nous sommes impatients de revenir à Guirobé pour voir tous ces changements.

 

L’association assurera pour 2019 grâce à votre générosité les besoins pour l’enseignement et la cantine qui vont encore augmenter. Nous prévoyons également de faire un bilan de l’état des infrastructures réalisées depuis 10 ans pour les maintenir en bon état d’utilisation.

Il faut savoir que les matériaux utilisés dans les constructions ne sont pas toujours de très bonne qualité mais ce sont les seuls disponibles et surtout malgré la bonne volonté des artisans, la mise en œuvre des constructions ne répond pas à nos normes de solidité et de durabilité.

 

Information de dernière minute de l’instituteur Augustin, la pluviométrie dans la région Orientale du Sénégal a été satisfaisante et les cultures vont bon train à Guirobé ce qui n’est pas le cas malheureusement dans la région des grandes villes de l’Ouest comme Thiès.

 

A bientôt pour les informations sur la prochaine rentrée scolaire prévue à Guirobé début octobre.

 

Les vacances scolaires : Fin d’année, Noël du 22 décembre 2018  au 7 janvier 2019.

                                       Deuxième trimestre, du 15 février au 4 mars 2019

                                       Troisième trimestre, du 19 avril au 6 mai 2019.

 

Jacques Guilmet.

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                           







02/09/2018
11 Poster un commentaire